Comment faire face au licenciement abusif ?

Être sur la sellette, car votre employeur a rompu votre contrat de travail sans raison valable ? Vous subissez alors un préjudice et vous devez saisir le conseil de Prud’hommes. Cependant, quelques démarches doivent être effectuées pour que votre demande soit recevable.

Constituer des preuves

En cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse, l’employé doit réunir des preuves s’il veut contester son licenciement. L’avantage avec ce type de litige, vous avez la possibilité de les constituer par tous les moyens. Tous les échanges de mails, SMS et courriers faits avec votre employeur peuvent être considérés comme preuve pour abus de rupture de contrat.

Avec les preuves, vous pouvez saisir sans problème le prud’homme. Vous avez le choix entre faire appel à un avocat ou vous défendre seul. Cependant, il est bon de préciser qu’un avocat spécialisé en droit de travail peut être votre meilleur allié. Si vous êtes limité au niveau des ressources, il est possible de demander une aide juridictionnelle. La procédure à suivre lors d’un licenciement est très complexe pour les non-connaisseurs, il est alors plus prudent de recourir à un professionnel pour éviter un vice de forme.

Éviter de rendre seul à l’entretien préalable

Avant de recevoir une lettre signifiant votre licenciement, vous devez passer par un entretien préalable dans lequel l’employeur évoque les faits qu’il vous reproche. Le but de cet entretien est d’arriver au licenciement. Rien ne vous oblige à vous y rendre, cependant, si vous voulez continuer à y travailler, il est conseillé de le faire.

Toutefois, vous y rendre seul n’est pas une bonne idée. Faites-vous accompagner d’un représentant du personnel comme un délégué syndical ou un délégué de personnel. D’ailleurs, n’importe quel salarié de l’entreprise peut parfaitement faire l’affaire.

  • Cette personne peut vous aider à vous préparer à ce dialogue
  • Elle  peut également intervenir en cas de besoin lors de cet entretien. Son rôle principal est de faciliter votre entretien avec votre employeur.

Résoudre le litige à l’amiable

Souvent, lors d’un licenciement abusif, l’employeur et le salarié concluent une transaction dans le but de régler le différend. Dans ce cas ; l’employeur s’engage à verser une indemnité et en contrepartie, le salarié promet de ne pas entamer une action en justice.

En cas de licenciement abusif, un règlement à l’amiable est toujours conseillé, car vous n’avez aucune garantie sur la finalité du litige si vous entamez une procédure judiciaire. D’ailleurs, il s’agit d’une démarche longue et couteuse. En cas d’échecs, vous êtes condamné à payer les dépenses. D’ailleurs, les entreprises pour ne pas entacher leur image sont plus enclines à un règlement à l’amiable lors de ce type de problème. Un règlement à l’amiable est plus sûr pour recevoir votre avantage.