Les divers effets et conséquences d’une séparation

Bon nombre de couples souhaitant mettre un terme à leur mariage songent le plus souvent à un système moins radical, mais également plus souple que ce soit pour eux ou leurs enfants. C’est dans ce cadre qu’une séparation intervient. Il s’agit d’une procédure qui donne droit aux époux de ne plus cohabiter tout en restant mariés.

Les conséquences d’une séparation sur le régime matrimonial

Une séparation, sur un point strictement psychologique ou social, concède les mêmes effets qu’un divorce. C’est-à-dire que les deux époux ne cohabitent plus sous le même toit, et qu’il décide de la garde de leur enfant, ils peuvent même entamer une liquidation de leur bien immobilier. Mais d’une manière légale, les choses sont tout à l’opposé.

  • Une séparation ne rompt en aucun cas les liens matrimoniaux, et de ce fait les deux époux se doivent fidélité et soutiennent que ce soit financièrement que moralement ;
  • Les droits de succession en cas de décès du conjoint sont toujours valables ;
  • Toute liquidation de bien immobilier durant cette période doit être faite en accord avec le consentement de chacun comme lors d’une vente normale ;
  • Sauf dérogation du juge, suivant la demande de l’un des époux, tous les droits de chacun sont maintenus comme le fait d’utiliser le nom de l’autre ;

Les conséquences d’une séparation sur les enfants

Dans une séparation comme lors d’un divorce, les enfants sont les plus souvent les victimes de ce changement. Et selon leur âge, les conséquences d’un tel bouleversement peuvent varier, mais également selon leur niveau de compréhension. D’après des études, les enfants de moins de deux ans ne peuvent comprendre une telle situation. De ce fait, les conséquences de la procédure sur leur psychologie sont moindres. Entre deux et cinq ans, les enfants sont capables de discernement, mais la situation reste trop complexe pour son esprit. Ce qui fait que les conséquences sont facilement maîtrisables dans la mesure où les parents savent expliquer simplement la situation. Entre cinq et douze ans, l’enfant est capable de saisir tous les sens de la séparation. C’est un âge complexe, car l’enfant, dans son espoir de revoir ses parents ensemble, va finir par se rebeller. Au-delà de douze ans, l’enfant est capable de discerner toute la complexité de la séparation, et dans la majorité des cas il va comprendre la décision de ses parents.

Les conséquences d’une séparation sur la durée

Légalement parlant, un couple peut rester séparé sur une durée indéterminée, tout en respectant les obligations matrimoniales que cela implique. Mais si le divorce est la preuve de l’échec du régime matrimonial, une séparation de plus de deux ans constitue également une preuve de cet échec. Par conséquent, après deux ans de séparation, un couple peut entamer une procédure de divorce.