Le FBI perquisitionne les bureaux de l’avocat personnel de Donald Trump

Michael Cohen, l’avocat personnel de Donald Trump a fait l’objet d’une perquisition du FBI le lundi 9 avril. L’enquête qui s’est déroulée à New York concernait une ingérence russe dans la présidentielle Américaine. Ce fut en partie sous l’injonction du procureur spécial Robert Mueller que cette descente a eu lieu.

 

Une descente injustifiée selon le Président

Ce lundi 9 avril, les bureaux de Michael Cohen, l’avocat personnel de Donald Trump ont subi une perquisition. Stephen Ryan, en charge de la défense du dossier a communiqué que cette descente est due en partie à la demande du procureur. C’est dans le cadre d’une enquête sur une collusion présumée entre le Président des États-Unis et les responsables russes lors de la campagne présidentielle de 2016. Pour le moment, les services du procureur se refusent à tout commentaire. Selon le Président, l’enquête russe est dénoncée comme étant une chasse aux sorcières. Pour ce qui est de l’opération de la police, Donald Trump affirme que c’est une honte et qu’elle a été parfaitement injustifiée. Stephen Ryan appuie cette déclaration qui selon lui était complètement inappropriée et d’aucune nécessité. La police fédérale a ainsi inutilement saisi des informations confidentielles et des communications entre un avocat et son client. Il continue en indiquant qu’il s’agit d’une tactique gouvernementale de mauvaise foi du fait que Michael Cohen a toujours coopéré avec l’ensemble des entités gouvernementales. Malgré ces déclarations, il semblerait que le procureur Mueller considère Donald Trump comme étant un sujet de son enquête. Il chercherait actuellement le moyen de poursuivre le Président américain pour obstruction à la justice.

 

Des indices fortement en lien avec l’affaire Stormy Daniels

Michael Cohen est l’avocat principal du Président américain depuis des années. Il est également le représentant légal de la Trump Organization. La firme new-yorkaise du magnat de l’immobilier est désormais gérée par sa famille proche. Cet avocat dévoué a admis qu’il a effectivement versé 130.000 dollars à Stormy Daniels. L’actrice de films pornographiques aurait signé un accord de confidentialité avant le scrutin présidentiel. Selon cette actrice, le Président et elle auraient eu une aventure entre 2006 et 2007. Pourtant, à cette époque, le milliardaire était déjà marié à Melania. L’avocat de Donald Trump a affirmé que cette somme venait de ses propres fonds et non de l’argent de la campagne. Ainsi, le Président n’aurait même pas été au courant. Certains des documents saisis chez Michael Cohen relateraient les faits. D’autres documents perquisitionnés étaient des courriels ainsi que des documents commerciaux et fiscaux. Une source proche de cette histoire aurait déclaré que l’avocat du Président est également soupçonné de violations des règles sur le financement électoral ainsi que de fraude bancaire. Les enquêtes sont toujours en cours et l’affaire est à suivre de près.