Contrat AESH : le suivi de la formation des salariés en détail

Les Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap (AESH) jouent un rôle crucial dans l’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap. La qualité de leur formation est donc essentielle pour assurer leur mission. Comment est organisé le suivi de la formation des salariés en contrat AESH ? Cet article vous propose d’explorer les différentes étapes et dispositifs mis en place pour garantir un accompagnement personnalisé et adapté aux besoins spécifiques des AESH.

Le cadre légal et réglementaire du contrat AESH

Le métier d’AESH a été créé par la loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’école, afin d’améliorer l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Les AESH sont recrutés sur contrat à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI) par les rectorats, sous l’autorité des directeurs académiques des services de l’éducation nationale (DASEN). Leur statut est celui d’agent non titulaire de droit public.

Les conditions de recrutement et d’exercice des missions des AESH sont précisées dans plusieurs textes législatifs et réglementaires, notamment le décret n°2014-724 du 27 juin 2014, l’arrêté du 27 juin 2014 et la circulaire n°2014-083 du 8 juillet 2014. Ces textes prévoient notamment l’obligation pour les AESH de suivre une formation d’adaptation à l’emploi, ainsi que des formations continues tout au long de leur parcours professionnel.

La formation initiale des AESH : une priorité pour l’Éducation nationale

Dès leur recrutement, les AESH bénéficient d’une formation initiale obligatoire, appelée formation d’adaptation à l’emploi. Cette formation a pour objectif de leur fournir les compétences nécessaires pour assurer leurs missions auprès des élèves en situation de handicap. Elle est organisée par les rectorats, en collaboration avec les établissements scolaires et différents partenaires (centres de formation, associations, etc.).

A découvrir aussi  Loi Lagleize : Comprendre les enjeux de la réforme du foncier en France

La formation d’adaptation à l’emploi se déroule généralement sur une durée de 60 heures, réparties entre des modules théoriques et pratiques. Elle aborde plusieurs thématiques essentielles pour les AESH, telles que la connaissance du public en situation de handicap, la communication avec les élèves et leurs familles, la collaboration avec les enseignants et autres professionnels de l’éducation, ou encore les techniques d’aide aux apprentissages et à la socialisation.

Le suivi personnalisé des AESH : un accompagnement tout au long du parcours professionnel

Afin d’assurer un suivi régulier et adapté aux besoins des AESH, plusieurs dispositifs sont mis en place par l’Éducation nationale et ses partenaires. Tout d’abord, chaque AESH est rattaché à un référent de parcours professionnel, qui peut être un enseignant, un conseiller pédagogique ou un membre de l’équipe éducative. Ce référent a pour mission d’accompagner l’AESH dans son parcours de formation et de veiller au bon déroulement de sa prise de fonction.

En outre, les AESH bénéficient d’un droit à la formation continue, qui leur permet de consolider et d’approfondir leurs compétences tout au long de leur carrière. Les formations continues peuvent prendre différentes formes : stages en présentiel, formations à distance, journées d’échanges de pratiques, etc. Elles sont organisées par les rectorats ou les établissements scolaires, en fonction des besoins identifiés lors du suivi personnalisé des AESH.

Enfin, il convient de souligner l’importance des dispositifs de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) pour les AESH. La RAEP permet aux AESH d’obtenir une validation des acquis professionnels et/ou une certification professionnelle reconnue (CAP Accompagnant éducatif petite enfance, diplôme d’éducateur spécialisé, etc.), facilitant ainsi leur évolution professionnelle et leur mobilité au sein du secteur éducatif ou vers d’autres secteurs d’activité.

A découvrir aussi  Protéger les droits d'auteur : un enjeu majeur pour les créateurs et les consommateurs

En résumé, le suivi de la formation des salariés en contrat AESH repose sur plusieurs dispositifs complémentaires : la formation initiale d’adaptation à l’emploi, le suivi personnalisé par un référent de parcours professionnel, la formation continue et la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Ces dispositifs visent à garantir une prise en charge adaptée et de qualité pour les élèves en situation de handicap, tout en favorisant l’épanouissement et la professionnalisation des AESH.